Guide EMF UIT


Introduction aux champs électromagnétiques (CEM)

Vue d'ensemble des champs électromagnétiques et de la santé

Téléphones mobiles et stations de base

Champs électromagnétiques 5G et radiofréquence

Les téléphones mobiles, taux d'absorption spécifique (DAS) et densité de puissance

Directives et normes relatives aux champs électromagnétiques

Téléphones mobiles et champs électromagnétiques: questions fréquemment posées

Ressources de l'UIT sur les champs électromagnétiques

Ressources additionnelles

À propos de ce guide sur les champs électromagnétiques et la santé

Bibliographie

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Introduction aux champs électromagnétiques (CEM)

Le spectre électromagnétique

Les champs électromagnétiques existent sous différentes formes depuis la naissance de l'univers. Ils diffèrent les uns des autres par la fréquence et leur forme la plus connue est la lumière.

Les champs électriques et magnétiques font partie du spectre électromagnétique, qui s'étend des champs électriques et magnétiques statiques aux rayons X et aux rayons gamma, en passant par les radiofréquences (RF), les rayonnements infrarouges et la lumière visible.

Radiation spectrum

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Introduction aux champs électromagnétiques (CEM)

Qu'est-ce qu'un champ électromagnétique (champ EM)?

Un champ électromagnétique est constitué d'une onde électrique et d'une onde magnétique qui se déplacent ensemble dans l'espace. On emploie fréquemment l'expression "champ électromagnétique", ou champ EM, pour indiquer la présence de rayonnements électromagnétiques.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Introduction aux champs électromagnétiques (CEM)

Qu'est-ce qu'un champ électromagnétique radiofréquence (RF)?

On entend par radiofréquence (RF) la partie du spectre électromagnétique comprise entre 3 kHz et 300 GHz. Les émetteurs radio et de télévision (y compris les stations de base) ainsi que les micro-ondes, les téléphones mobiles et les radars produisent des champs radiofréquences. Ces champs sont utilisés pour transmettre des informations et servent de base aux télécommunications ainsi qu'à la radiodiffusion sonore et télévisuelle dans le monde entier. Un grand nombre de dispositifs domestiques, par exemple les téléphones sans cordon, les interphones de surveillance des bébés et les jouets télécommandés, le WiFi, les tablettes, les montres intelligentes et autres dispositifs sans fil, émettent également des champs électromagnétiques aux radiofréquences.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Introduction aux champs électromagnétiques (CEM)

Qu'est-ce qu'un rayonnement ionisant?

Sont regroupés sous la dénomination "rayonnements ionisants" les rayonnements électromagnétiques aux fréquences supérieures à la bande des ultraviolets, dont l'énergie est suffisante pour provoquer des changements dans les atomes, en libérant des électrons (par un phénomène d'ionisation) et en altérant ainsi leurs liaisons chimiques. Les rayons X et les rayons gamma sont des formes courantes de rayonnements ionisants.

Les rayonnements ionisants se produisent aux fréquences au-dessus de 2 900 THz (2 900 × 1 012 Hz), ce qui correspond à une longueur d'onde de l'ordre de 103,4 nm, qui se situe près de la limite inférieure de la longueur d'onde de la région de l'ultraviolet (UV).

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Introduction aux champs électromagnétiques (CEM)

Qu'est-ce qu'un rayonnement non ionisant?

Les rayonnements électromagnétiques aux fréquences inférieures à la bande des ultraviolets, dont l'énergie n'est pas suffisante pour libérer des électrons, c'est-à-dire pour ioniser ou changer la structure des atomes, sont dits "non ionisants". Les champs de radiofréquences sont des rayonnements non ionisants.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Vue d'ensemble des champs électromagnétiques et de la santé

Projet international de l'OMS pour l'étude des champs électromagnétiques (projet CEM)

Les techniques de communication hertziennes sont désormais des éléments indispensables de la société moderne. Les téléphones mobiles, les tablettes et les dispositifs sans fil sont devenus des outils de communication essentiels dans la vie quotidienne de milliards d'individus dans le monde entier et sont à présent couramment utilisés pour des applications médicales. Des stations de base et des pylônes de télécommunication sont installés en permanence, afin d'offrir des communications hertziennes de bonne qualité.

Cependant, la mise en place de techniques de communication hertzienne a été source de préoccupations pour le public, qui s'est inquiété des risques sanitaires que pourraient avoir les communications hertziennes, notamment l'utilisation des téléphones mobiles et la proximité des stations de base.

Les champs électromagnétiques de toutes les fréquences représentent l'une des influences environnementales les plus courantes et qui évoluent le plus rapidement. Dans le cadre de sa mission de protection de la santé publique, et en réponse aux préoccupations du public sur les effets sanitaires de l'exposition aux champs électromagnétiques, l'OMS a lancé le Projet international CEM (champs électromagnétiques) en 1996 pour évaluer les preuves scientifiques des effets possibles sur la santé de l'exposition aux champs électromagnétiques dans la gamme de fréquences de 0 à 300 GHz.

Pour toute information complémentaire sur le Projet international CEM de l'OMS, voir l'adresse: http://www.who.int/peh-emf/about/fr/.

À propos des champs électromagnétiques et de la santé, l'OMS note ce qui suit:

Toutes les analyses effectuées jusqu'ici montrent que lorsque l'exposition reste inférieure aux limites recommandées par la CIPRNI (1998) pour les champs électromagnétiques émis sur tout le domaine de fréquence compris entre 0 et 300 GHz, il ne se produit aucun effet indésirable connu sur la santé. Des lacunes subsistent néanmoins dans nos connaissances, lacunes qu'il est nécessaire de combler avant de pouvoir améliorer l'évaluation des effets sanitaires.
Source:
Dossier de "recherche" de l'OMS sur les champs électromagnétiques et Résumé des effets sur la santé de l'OMS
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Vue d'ensemble des champs électromagnétiques et de la santé

Les téléphones mobiles et la santé

L'OMS note ce qui suit:

"Un grand nombre d'études ont été menées au cours des deux dernières décennies pour déterminer si les téléphones portables représentent un risque potentiel pour la santé. À ce jour, il n'a jamais été établi que le téléphone portable puisse être à l'origine d'un effet nocif pour la santé."

"S'il n'est pas permis d'établir qu'il existe un risque accru de tumeurs cérébrales, l'augmentation de l'utilisation des téléphones mobiles et l'absence de données concernant cette utilisation sur des périodes dépassant 15 ans justifient que de nouvelles recherches soient menées sur l'utilisation des téléphones mobiles et les risques de cancer du cerveau. En particulier, compte tenu de la popularité récente du téléphone mobile chez les jeunes et, par conséquent, d'une durée potentielle d'exposition plus longue au cours de la vie, l'OMS a encouragé de nouvelles recherches pour ce groupe d'âge. Plusieurs études portant sur les effets potentiels sur la santé des enfants et des adolescents sont en cours."

Source:
1. Aide-mémoire de l'OMS, octobre 2014
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Vue d'ensemble des champs électromagnétiques et de la santé

Informations sur les stations de base de la santé

L'OMS note ce qui suit:

"Compte tenu des très faibles niveaux d'exposition et des résultats des travaux de recherche obtenus à ce jour, il n'existe aucun élément scientifique probant confirmant d'éventuels effets nocifs des stations de base et des réseaux sans fil pour la santé."

"Les études menées à ce jour ne fournissent aucune indication suggérant une augmentation du risque de cancer ou de toute autre maladie, qui résulterait de l'exposition environnementale aux champs RF émis par les stations de base."

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Vue d'ensemble des champs électromagnétiques et de la santé

Informations sur la 5G et la santé

La CIPRNI recommande ce qui suit:

La Commission internationale pour la protection contre les rayonnements non ionisants (CIPRNI) a publié de nouvelles lignes directrices concernant la protection des personnes exposées aux champs électromagnétiques radiofréquences. Ces lignes directrices portent sur les nouvelles technologies 5G, ainsi que sur la radio MA et DAB, les technologies WiFi et Bluetooth et les téléphones mobiles 3G/4G actuellement utilisés.

… Les principales modifications apportées aux lignes directrices de 2020 qui ont trait à l'exposition à la 5G concernent les fréquences au-dessus de 6 GHz. Ces modifications ont consisté:

  • à ajouter une restriction pour l'exposition du corps entier;
  • à ajouter une restriction pour une exposition de petites parties du corps pendant une courte durée (moins de six minutes); et
  • à réduire le niveau d'exposition maximal autorisé d'une petite partie du corps.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Vue d'ensemble des champs électromagnétiques et de la santé

Informations sur les lignes directrices relatives à l'exposition des personnes aux champs électromagnétiques

L'OMS note ce qui suit:

Deux organismes internationaux élaborent des lignes directrices sur l'exposition des personnes aux champs électromagnétique. À l'heure actuelle, un grand nombre de pays respectent les lignes directrices recommandées par:

  • la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants;
  • l'Institute of Electrical and Electronics Engineers, par l'intermédiaire du Comité international sur la sécurité électromagnétique.

Ces lignes directrices ne concernent pas une technologie particulière. Elles s'appliquent aux fréquences allant jusqu'à 300 GHz, y compris les fréquences à l'étude pour la 5G.

Source:
OMS – Quelles sont les lignes directrices internationales sur l'exposition – https://www.who.int/news-room/q-a-detail/5g-mobile-networks-and-health.

La CIPRNI note ce qui suit:

Les lignes directrices de la CIPRNI sur les limites d'exposition aux champs électromagnétiques visent à protéger les personnes exposées aux champs électromagnétiques radiofréquences (RF) dans la gamme comprise entre 100 kHz et 300 GHz. Ces lignes directrices portent sur de nombreuses applications – technologies 5G, WiFi, Bluetooth, téléphones mobiles et stations de base, par exemple.

Les lignes directrices de 2020 annulent et remplacent la partie "100 kHz à 300 GHz" des lignes directrices sur les radiofréquences de la CIPRNI (1998), ainsi que la partie "100 kHz à 10 MHz" des lignes directrices sur les basses fréquences de la CIPRNI (2010).

Les lignes directrices ont été élaborées à l'issue d'un examen approfondi de toutes les publications scientifiques pertinentes, d'ateliers scientifiques et d'un vaste processus de consultation publique. Elles permettent d'assurer une protection contre tous les effets néfastes pour la santé scientifiquement validés qui résultent de l'exposition aux champs électromagnétiques dans la gamme de fréquences comprise entre 100 kHz et 300 GHz.

L'IEEE note ce qui suit:

Cette norme indique les limites de sécurité applicables à la protection des personnes contre les effets nocifs connus sur la santé humaine liés à l'exposition aux champs électriques, magnétiques et électromagnétiques dans la gamme de fréquences comprise entre 0 Hz et 300 GHz.

Ces limites d'exposition sont censées s'appliquer en général aux personnes autorisées dans des environnements restreints et au grand public dans un environnement où l'exposition n'est pas restreinte.

Ces limites d'exposition ne sont pas censées s'appliquer à l'exposition des patients sous la direction de médecins et de professionnels de la santé, ainsi qu'à l'exposition de bénévoles bien informés dans le cadre de travaux de recherche médicale ou scientifique, et risquent de ne pas assurer une protection en ce qui concerne l'utilisation de dispositifs médicaux ou d'implants.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Vue d'ensemble des champs électromagnétiques et de la santé

Travaux de recherche sur les champs électromagnétiques et la santé

Un très important travail de recherche a été effectué sur les effets éventuels de l'exposition aux rayonnements émis dans de nombreux domaines du spectre électromagnétique.

L'OMS a noté qu'au cours des 30 dernières années, environ 25 000 articles scientifiques ont été publiés sur les effets biologiques et les applications médicales des rayonnements non ionisants. Certains peuvent penser que cet effort de recherche est encore insuffisant, mais les connaissances scientifiques acquises dans ce domaine sont désormais plus complètes que celles que l'on possède sur la plupart des produits chimiques.


L'OMS renvoie également au Portail EMF (www.emf-portal.org), qui est une base de données de publications scientifiques sur les effets des champs électriques, magnétiques et électromagnétiques sur la santé humaine et les systèmes biologiques. Ce site web en accès libre est géré par le Centre de recherche sur les interactions bioélectromagnétiques (femu), qui fait partie de l'Institut de médecine du travail de l'Université RWTH d'Aix-la-Chapelle (Allemagne).

Le Portail EMF est la base de données de publications scientifiques en accès libre la plus exhaustive au monde sur les effets biologiques et sanitaires des rayonnements électromagnétiques non ionisants (gamme de fréquences 0-300 GHz).

Le Portail EMF est avant tout une vaste base de données comprenant 31 031 publications et 6 716 résumés d'études scientifiques individuelles sur les effets des champs électromagnétiques, voir la Figure 3.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Vue d'ensemble des champs électromagnétiques et de la santé

Effets des champs électromagnétiques

Effets biologiques ou effets sanitaires
Un effet biologique se produit lorsque l'exposition à des ondes électromagnétiques provoque quelques changements physiologiques visibles ou décelables dans un système biologique. Ces effets ne sont pas nécessairement néfastes pour la santé. On parle d'effet sanitaire nocif lorsque les facultés de réaction normale de l'organisme sont dépassées et que l'importance de l'effet biologique dépasse la capacité de compensation normale du corps, ce qui constitue un danger pour la santé ou nuit au bien-être.

Quels sont les effets des champs électromagnétiques radiofréquences?
L'exposition à des champs électromagnétiques radiofréquences d'intensité élevée peut induire un échauffement des tissus: c'est ce qu'on appelle un effet thermique. Bien que le corps humain possède une capacité de thermorégulation efficace, l'organisme ne sera peut-être pas à même de faire face à une exposition aux ondes RF d'intensité élevée.

Aux fréquences supérieures à 10 MHz, l'échauffement est le premier effet scientifiquement établi. Aux fréquences inférieures à 10 MHz, le premier effet est la stimulation non thermique des tissus nerveux (picotements).

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Vue d'ensemble des champs électromagnétiques et de la santé

Centre international de recherche sur le cancer (CIRC)

 Classement CIRC des champs électromagnétiques de radiofréquences

 Résumé du classement CIRC des champs électromagnétiques de radiofréquences

 Edition 2020 du rapport du CIRC sur le cancer dans le monde
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Téléphones mobiles et stations de base

Comment fonctionnent les téléphones mobiles et les dispositifs hertziens?

Un telephone mobile ou dispositif hertzien est un dispositif radio bidirectionnel de faible puissance. Il est équipé d'un émetteur et d'un récepteur et utilise des champs de radiofréquences pour envoyer et recevoir des appels, accéder à l'Internet et envoyer des messages et des données.

Quand vous établissez un appel sur un téléphone mobile, ou que vous envoyez des messages textes ou des données, vous êtes connecté à une station de base située à proximité par l'intermédiaire d'un signal radioélectrique. La station de base communique alors avec le centre du réseau vers un commutateur central, pour déterminer si l'appel doit être retransmis vers le réseau de lignes fixes ou vers une ligne téléphonique terrestre fixe individuelle; si vous appelez un autre téléphone mobile, votre appel sera redirigé vers une autre station de base, puis vers le téléphone mobile que vous appelez.

Quand vous accédez à des données via un dispositif mobile, le commutateur central vous connecte à l'Internet.

Les stations de base sont des dispositifs radioélectriques multicanaux de faible puissance situés à l'intérieur d'abris ou de cabines techniques. Les antennes de la station de base, qui émettent et reçoivent le signal radioélectrique, peuvent être installées sur des pylônes de transmission, des poteaux et des structures montées sur le toit ou sous la forme de petites cellules assurant une couverture locale. En général, les émetteurs radio des stations de base fonctionnent à une puissance comprise entre 2 et 50 watts. Dans les zones rurales, il arrive que les stations de base utilisent des amplificateurs de puissance additionnels pour permettre à l'émetteur et au récepteur d'avoir une couverture plus étendue.

L'emplacement et la position des antennes de station de base sont choisis avec soin, de manière à être adaptés à la zone de couverture requise. Les petites antennes de station de base sont souvent placées à l'intérieur de bâtiments pour fournir une couverture spécifique en intérieur.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Téléphones mobiles et stations de base

Les générations de communications mobiles

Les technologies mobiles cellulaires sont apparues vers les années 1980 et n'ont cessé d'évoluer depuis, au fur et à mesure que de nouvelles technologies étaient mises au point. La Figure 5 illustre l'évolution des applications pour chaque technologie.

Figure 5 – Évolution des systèmes mobiles (source: Orange)

La principale caractéristique de chaque nouvelle technologie est l'amélioration de l'efficacité spectrale, qui permet de transmettre davantage d'informations en utilisant la même quantité de ressources, notamment de ressources spectrales.

Figure 6 – Comparaison de l'efficacité des systèmes mobiles

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Téléphones mobiles et stations de base

Pylônes et antennes

Il est important de connaître la différence entre des antennes et des pylônes. Les pylônes sont des structures sur lesquelles sont installées les antennes. De même que pour un réverbère, la luminosité dépend de la distance par rapport à la lumière, et non par rapport au poteau de support, de même il faut se tenir éloigné des antennes qui émettent le signal radioélectrique, et non pas des pylônes sur lesquels sont fixées les antennes.

Il faut également savoir qu'il existe un grand nombre de types différents de stations de base, dont la puissance et les caractéristiques varient considérablement d'un équipement à un autre, et qui ne présenteront pas tous les mêmes risques d'exposition aux signaux radioélectriques. Il ressort de travaux de recherche qu'au niveau du sol, l'intensité d'un signal radioélectrique émis par une station de base est généralement environ 1 000 fois inférieure à celle produite par des téléphones mobiles.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Téléphones mobiles et stations de base

Puissance des stations de base mobiles

Oui. La puissance émise par une station de base dépendra du nombre d'appels téléphoniques mobiles et du volume de trafic de données acheminé. En plus des données et des appels téléphoniques mobiles, un signal pilote est transmis en permanence depuis la station de base, afin que les téléphones mobiles et les dispositifs hertziens situés à proximité puissent détecter le réseau. Voir les références au § 5.3 pour plus de renseignements.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Téléphones mobiles et stations de base

Puissance des émetteurs de téléphones mobiles

Les téléphones mobiles utilisent des émetteurs de faible puissance, la puissance maximale étant généralement inférieure à deux watts. Un téléphone mobile est conçu pour fonctionner automatiquement avec le minimum d'énergie nécessaire pour maintenir une communication de qualité. Cette fonctionnalité est appelée commande de puissance adaptative.

Voir la rubrique "Questions fréquemment posées sur les téléphones mobiles et les champs électromagnétiques" (§ 6) pour en savoir plus sur cette question.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Champs électromagnétiques 5G et radiofréquence

Qu'est-ce que la 5G?

La 5G est la 5ème génération de réseaux mobiles. Elle vise à répondre à la très forte croissance des débits de données et de la connectivité dans la société moderne et à tenir compte de l'Internet des objets (IoT), avec des milliards d'appareils connectés, ainsi que des innovations futures.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Champs électromagnétiques 5G et radiofréquence

Quels sont les avantages de la 5G?

Les technologies 5G devraient prendre en charge des applications telles que les domiciles et bâtiments intelligents, les villes intelligentes, la vidéo 3D, le travail et les jeux dans le nuage, les services médicaux à distance, la réalité virtuelle et la réalité augmentée, ainsi que les communications massives de machine à machine pour les systèmes d'automatisation industrielle.

On recense trois grandes catégories de cas d'utilisation pour la 5G:

Les communications massives de machine à machine – ou encore l'Internet des objets (IoT) –, qui permettent de connecter des milliards d'appareils sans intervention humaine, à une échelle encore inégalée. Ces communications vont révolutionner les processus et applications industriels modernes, notamment l'agriculture, la production et les communications d'affaires.

Les communications ultra-fiables et à faible temps de latence – communications essentielles aux missions, parmi lesquelles figurent le contrôle en temps réel des dispositifs, la robotique industrielle, les communications entre véhicules et les systèmes de sécurité, la conduite autonome et des réseaux de transport plus sécurisés. Les communications à faible temps de latence ouvrent de nouveaux horizons qui rendront possibles les soins, les procédures et les traitements médicaux à distance.

Le large bande mobile évolué – cette technologie offre des débits de transmission de données beaucoup plus rapides et une capacité accrue, qui permettront à tous de rester connectés. Comme indiqué sur la Figure 8, les nouvelles applications comprendront l'accès hertzien fixe à l'Internet à domicile, les applications de radiodiffusion en extérieur sans car-régie et une connectivité accrue pour les personnes en déplacement.

Figure 8 – Systèmes IMT (Télécommunications mobiles internationales) futurs

(source: Recommandation UIT-R M.2083 – Fonctionnement de la 5G)

Dans un premier temps, la 5G cohabitera avec les réseaux 4G existants, comme indiqué sur la Figure 9, avant de devenir totalement autonome dans les versions ultérieures et les extensions de couverture.

Figure 9 – Architecture des réseaux 5G illustrant la cohabitation entre la 5G et la 4G, avec

des serveurs centraux et locaux fournissant des contenus plus rapides aux utilisateurs

et des applications à faible temps de latence

Comme indiqué sur la Figure 9, la structure d'un réseau mobile se compose de deux parties principales: le réseau d'accès radioélectrique (RAN) et le réseau central.

Le réseau d'accès radioélectrique se compose de plusieurs types d'équipements, y compris des petites cellules, des pylônes, des mâts et des systèmes spécialement conçus pour l'intérieur de bâtiments et de maisons, qui permettent de connecter les utilisateurs de mobiles et les dispositifs sans fil au réseau central principal.

Les petites cellules seront des composants essentiels des réseaux 5G, notamment dans les nouvelles bandes d'ondes millimétriques, dont la portée de connexion est très courte. Afin de préserver la continuité de la connexion, les petites cellules seront distribuées par groupes, en fonction de l'emplacement où les utilisateurs ont besoin d'une connexion, ce qui permettra de compléter le macro‑réseau offrant une couverture étendue.

Les macrocellules 5G utiliseront des antennes MIMO (entrées multiples, sorties multiples), qui sont dotées de plusieurs éléments ou connexions permettant d'envoyer et de recevoir simultanément davantage de données. L'avantage pour les utilisateurs est qu'un plus grand nombre de personnes peuvent se connecter simultanément au réseau, tout en bénéficiant d'un débit élevé. Les antennes MIMO, qui utilisent un grand nombre d'éléments d'antenne, sont souvent appelées "antennes MIMO massives"; cependant, leur taille physique est analogue aux antennes existantes des stations de base 3G et 4G.

Le réseau central – il s'agit du central mobile et du réseau pour données qui gère toutes les connexions mobiles voix, données et Internet. Pour la 5G, le "réseau central" est actuellement remanié, afin d'être mieux intégré aux services Internet et aux services fondés sur le nuage. Il comprend également des serveurs répartis dans l'ensemble du réseau, ce qui permet d'améliorer les temps de réponse (et, partant, le temps de latence).

Bon nombre des fonctionnalités évoluées de la 5G, notamment la virtualisation des fonctions du réseau et le découpage du réseau pour différentes applications et différents services, seront gérées dans le réseau central. La Figure 9 présente des exemples de serveurs en nuage locaux fournissant d'une manière très rapide des contenus aux utilisateurs (diffusion en continu de films) et des applications à faible temps de latence pour les systèmes de prévention des collisions entre véhicules.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Champs électromagnétiques 5G et radiofréquence

Quelles fréquences la 5G utilise-t-elle?

Dans de nombreux pays, les bandes de fréquences initiales pour la 5G se situent au-dessous de 6 GHz (il s'agit souvent des bandes 3,3-3,8 GHz) et sont analogues à celles des réseaux mobiles et WiFi existants. Les bandes de fréquences additionnelles au-dessus de 6 GHz, notamment les bandes 26‑28 GHz – fréquemment appelées bandes d'ondes millimétriques – offriront une capacité nettement plus importante que celle des technologies mobiles actuelles. Grâce à ces bandes de fréquences additionnelles et à cette capacité accrue, le nombre d'utilisateurs, le volume de données et le débit des connexions augmentera. La 5G utilise également les bandes de fréquences basses existantes 2G, 3G et 4G pour la 5G, à mesure que l'utilisation des réseaux d'ancienne génération diminuera et pour prendre en charge les cas d'utilisation futurs. La 5G est la prochaine étape de l'évolution des technologies mobiles et les travaux relatifs à la mise au point de la norme 6G ont d'ores et déjà commencé.

Cette quantité accrue de spectre dans la bande d'ondes millimétriques permettra d'assurer une couverture locale, les ondes de ce type ne fonctionnant que sur de courtes distances. Les déploiements futurs de la 5G pourront utiliser les fréquences des bandes d'ondes millimétriques jusqu'à 86 GHz.

La Figure 10 indique les bandes de fréquences utilisées pour les communications mobiles.

Figure 10 – Bandes de fréquences utilisées pour les communications mobiles

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Champs électromagnétiques 5G et radiofréquence

Qu'entend-on par orientation de faisceau MIMO?

Comme indiqué sur la Figure 11, l'orientation de faisceau est une technologie qui permet aux antennes MIMO massives des stations de base d'orienter les signaux radioélectriques vers les utilisateurs et les dispositifs plutôt que dans toutes les directions. La technique d'orientation de faisceau utilise des algorithmes de traitement des signaux perfectionnés, pour déterminer le meilleur trajet entre le signal radioélectrique et l'utilisateur. Il en résulte des gains d'efficacité, car cela réduit les brouillages (signaux radioélectriques brouilleurs).

Figure 11 – Formation de faisceaux MIMO

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Champs électromagnétiques 5G et radiofréquence

Quels sont les niveaux des champs électromagnétiques émis par les stations de base 5G?

Les réseaux 5G sont conçus pour être plus efficaces et consomment moins d'énergie que les réseaux actuels pour les mêmes services offerts.

Du fait de la mise en place de nouvelles technologies, il se peut que le niveau global des signaux radioélectriques augmente légèrement, étant donné que de nouveaux émetteurs sont actifs. Dans certains pays, le déploiement de la 5G s'effectuera peut-être parallèlement à l'abandon de réseaux hertziens antérieurs.

Compte tenu de la transition qui a suivi l'abandon des technologies hertziennes précédentes, il est à prévoir que les niveaux d'exposition demeureront dans l'ensemble relativement constants et ne représenteront qu'une petite fraction des lignes directrices internationales en matière d'exposition.

Il ressort d'études préliminaires sur les réseaux 5G que les niveaux d'exposition sont très faibles. Le Supplément 9 aux Recommandations UIT-T de la série K contient une analyse des incidences de la mise en œuvre des systèmes mobiles 5G s'agissant des niveaux d'exposition aux champs électromagnétiques autour des infrastructures de radiocommunication.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Champs électromagnétiques 5G et radiofréquence

Informations de l'UIT sur la 5G

Document d'information de l'UIT – L'UIT fournit des informations complémentaires sur la 5G dans ce document d'information.
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Les téléphones mobiles, taux d'absorption spécifique (DAS) et densité de puissance

Qu'est-ce que le débit d'absorption spécifique (DAS)?

L'unité de mesure pour la quantité d'énergie RF absorbée par le corps est le débit d'absorption spécifique ou DAS (specific absorption rate). Le DAS est exprimé en watts par kilogramme (W/kg). La mesure du DAS est utilisée pour contrôler la conformité des téléphones mobiles aux normes et directives en matière de sécurité aux fréquences inférieures à 6 GHz, où l'énergie RF est absorbée par les tissus du corps humain.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Les téléphones mobiles, taux d'absorption spécifique (DAS) et densité de puissance

Qu'entend-on par "densité de puissance"?

Aux fréquences supérieures à 6 GHz, les champs électromagnétiques sont absorbés de manière plus superficielle par le corps humain, de sorte que les évaluations du DAS jouent un rôle moins important. Les lignes directrices de la CIPRNI et de l'IEEE sur l'exposition des personnes décrivent l'exposition des personnes en fonction de la densité de puissance, qui est une mesure de la puissance sur une surface donnée (W/m2).

Lorsqu'un dispositif mobile fonctionne à des fréquences inférieures ou supérieures à 6 GHz, le DAS et la densité de puissance doivent tous deux être évalués pour déterminer la conformité aux lignes directrices sur l'exposition des personnes. Cela s'appliquera généralement aux dispositifs 5G, qui fonctionnent également dans les bandes d'ondes millimétriques.

Autres renseignements concernant la 5G

Document d'information de l'UIT – L'UIT fournit des informations complémentaires sur la 5G dans ce document d'information.
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Les téléphones mobiles, taux d'absorption spécifique (DAS) et densité de puissance

Facteurs influant sur l'exposition aux champs électromagnétiques radiofréquences émanant des dispositifs mobiles

Le niveau d'exposition à un téléphone mobile varie considérablement pendant l'utilisation, en raison de la commande adaptative de puissance et de la connexion de retour vers le réseau mobile. Une valeur maximale d'exposition mesurée en laboratoire ne renseigne pas suffisamment sur le niveau d'exposition RF dans des conditions d'utilisation types, pour permettre l'établissement de comparaisons fiables entre différents modèles de téléphones cellulaires. Le niveau d'exposition dépend de la distance entre la personne et le téléphone mobile et du niveau de puissance d'émission RF du téléphone mobile.

Les dispositifs mobiles essaieront d'utiliser le moins d'énergie possible pour assurer une qualité de service fiable, tout en préservant la durée de vie de la batterie; le niveau d'exposition effectif varie en fonction de plusieurs facteurs:

Distance entre la personne et le dispositif mobile

Les champs de radiofréquences sont nettement plus faibles même à de courtes distances par rapport à un mobile. Pour réduire sensiblement le niveau d'exposition, il convient de tenir le mobile éloigné du corps, en utilisant une oreillette ou en activant le haut-parleur.

Distance par rapport à la station de base

Les champs électromagnétiques de radiofréquences produits par un téléphone mobile feront varier son niveau de puissance en fonction de sa proximité par rapport à une station de base en utilisant la commande adaptative de puissance En général, plus on est près d'une station de base, moins la puissance utilisée par le téléphone est élevée et plus on en est éloigné, plus la puissance nécessaire sera élevée (jusqu'à la valeur maximale du DAS).

Figure 13 – Distance par rapport à la station de base et augmentation

de la puissance du téléphone (le signe + indique qu'une augmentation

de la puissance du téléphone est nécessaire)

(Note – Le diagramme sera mis à jour)

Obstacles entre l'utilisateur et la station de base

La présence de bâtiments, de murs, de montagnes, d'arbres ou d'autres obstacles entre le mobile et la station de base risque d'affaiblir le signal reçu par la station de base, de sorte que le champ RF émis par le mobile devra augmenter pour que celui-ci puisse continuer de communiquer avec la station de base.

Service utilisé

Un appel vocal depuis un téléphone mobile pourrait entraîner un risque d'exposition plus élevé que l'envoi ou la réception de données ou l'accès à l'Internet. En effet, lorsqu'on établit un appel vocal avec un téléphone mobile, on tient généralement l'appareil près de la tête, alors que pour envoyer ou recevoir des données, on tient le téléphone mobile plus loin du corps. Il se peut aussi que passer un appel prenne plus de temps qu'envoyer des données, ce qui augmentera encore le niveau d'exposition. Le temps nécessaire pour rédiger un texto ou un message électronique, ou pour examiner des informations déjà enregistrées sur le téléphone mobile, ne donnera lieu à aucun risque d'exposition important.

Le niveau d'exposition est lié aux communications effectives qui sont établies avec le réseau, par exemple pendant l'envoi d'un message, ou en permanence pendant un appel vocal. Ces niveaux d'exposition accrus résultant de l'établissement d'un appel vocal demeurent inférieurs aux niveaux indiqués dans les directives de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (CIPRNI), tous les téléphones devant être conformes aux normes de sécurité internationales. Pour en savoir plus, voir le § 5: Normes et directives pertinentes concernant les champs électromagnétiques.

Les téléphones mobiles sont également conçus pour utiliser la puissance la plus faible possible pour assurer la connexion avec la station de base la plus proche et règlent automatiquement leur puissance en fonction de l'environnement immédiat.

Pour de plus amples informations, voir le Supplément 13 aux Recommandations UIT-T de la série K.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Les téléphones mobiles, taux d'absorption spécifique (DAS) et densité de puissance

Importance de la valeur du DAS

Les fabricants de téléphones mobiles doivent faire en sorte que leurs produits respectent les niveaux maximaux de DAS prescrits dans les directives sur l'exposition des personnes.

Les téléphones mobiles sont testés du point de vue de leur conformité lorsqu'ils fonctionnent à pleine puissance, dans le cadre de tests très rigoureux et de nombreuses mesures du DAS. En conséquence, les valeurs du DAS indiquées pour chaque modèle de téléphone mobile tendent à surestimer sensiblement les niveaux d'exposition dans les conditions réelles d'exploitation, étant donné que les combinés fonctionnent rarement à pleine puissance dans les utilisations de tous les jours.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Les téléphones mobiles, taux d'absorption spécifique (DAS) et densité de puissance

Comment le DAS d'un téléphone mobile est-il mesuré?

Chaque modèle de téléphone mobile est contrôlé selon des procédures de test convenues au niveau international, conformément aux normes pertinentes.

Les tests sont effectués au moyen d'une tête de mannequin et d'un corps de mannequin séparé pour les mesures au niveau du corps. Le dispositif "fantôme" est rempli d'un liquide qui représente les propriétés diélectriques du tissu humain et les valeurs du DAS sont mesurées pour un téléphone à pleine puissance, à différentes fréquences de fonctionnement et selon diverses orientations.

Une sonde dans un liquide mesure le champ électrique à l'intérieur du mannequin et utilise cette valeur pour déterminer la valeur maximale du DAS pour le modèle de téléphone dans chaque configuration donnée.

En conséquence, ces tests sont complexes et prennent beaucoup de temps. La réalisation de tests de conformité complets prend parfois plusieurs semaines, en fonction du modèle testé.

Cliquez ici pour voir une vidéo de mesure du DAS EMF expliqué.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Les téléphones mobiles, taux d'absorption spécifique (DAS) et densité de puissance

Le DAS varie-t-il d'un téléphone mobile à l'autre?

Oui. La valeur maximale du DAS peut varier en fonction des différences entre les modèles de téléphone mobile, car la valeur est censée démontrer la conformité aux limites fixées au niveau national ou international. À ce titre, ces valeurs ne sont pas directement comparables, mais démontrent que les dispositifs sont conformes aux limites d'exposition aux radiofréquences applicables.

Les nouvelles techniques sont plus efficaces du point de vue des radiofréquences et utilisent une puissance RF moindre; en conséquence, les niveaux d'exposition aux champs électromagnétiques produits par les dispositifs techniques de conception récente sont plus faibles pour des services vocaux ou de transmission de données comparables.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Les téléphones mobiles, taux d'absorption spécifique (DAS) et densité de puissance

Les téléphones mobiles à faible DAS sont-ils plus sûrs?

Non. Les variations des valeurs maximales observées du DAS s'expliquent par des paramètres techniques différents, tels que l'antenne utilisée et son emplacement dans le dispositif. Cependant, les différences de DAS ne correspondent pas à une différence de sécurité.

Le DAS est censé démontrer la conformité aux limites pertinentes fixées au niveau national ou international.

La valeur maximale déclarée du DAS d'un téléphone n'indique pas, par exemple, qu'une fois la communication établie, le téléphone mobile réduira la puissance au minimum requis pour accéder à la station de base et maintenir la qualité de l'appel.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Les téléphones mobiles, taux d'absorption spécifique (DAS) et densité de puissance

Où puis-je trouver des renseignements sur la conformité sur mon téléphone mobile?

Les renseignements sur la conformité pour les téléphones mobiles devraient être fournis sur le site web du fabricant. Ces renseignements, et les autres instructions éventuelles relatives à l'utilisation, devraient également figurer dans le mode d'emploi fourni avec chaque téléphone mobile. Certains organismes de régulation affichent également les renseignements sur la conformité des téléphones mobiles sur leur site web.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Directives et normes relatives aux champs électromagnétiques

Directives sur l'exposition des personnes aux champs électromagnétiques

Un certain nombre d'organisations nationales et internationales ont élaboré des directives ou des recommandations fixant à 300 GHz les limites à l'exposition aux champs électromagnétiques dans l'environnement résidentiel ou professionnel.

 Directives de la CIPRNI Les limites d'exposition aux champs électromagnétiques, fixées par la Commission internationale pour la protection contre les rayonnements non ionisants (CIPRNI) – organisation non gouvernementale entretenant des relations officielles avec l'OMS, ont été élaborées sur la base d'analyses portant sur tous les articles publiées dans les revues scientifiques avec comité de lecture, notamment ceux consacrés aux effets thermiques et non thermiques.

Les directives sont basées sur une évaluation des effets biologiques dont les conséquences sanitaires ont été établies. La conclusion essentielle des analyses effectuées par l'OMS est que l'exposition aux champs électromagnétiques n'a apparemment pas de conséquence sanitaire connue lorsqu'elle reste inférieure aux limites recommandées dans les  Directives internationales de la CIPRNI.

La CIPRNI met actuellement en œuvre un programme visant à suivre l'évolution des travaux de recherche scientifiques et à veiller à ce que les directives en matière d'exposition soient actualisées.

Voir le site web de la CIPRNI à l'adresse: http://www.icnirp.org

Normes de sécurité de l'ICES/IEEE: L'Institute of Electrical and Electronic Engineers (IEEE), association professionnelle de promotion de l'innovation et de l'excellence technologiques dont le siège est à New-York, compte parmi ses membres l'International Committee on Electromagnetic Safety (ICES), qui a pour mission l'élaboration et la tenue à jour de normes de sécurité relatives à l'exposition aux champs électromagnétiques;. IEEE C95.1™-2019 – Niveaux de sécurité pour ce qui est de l'exposition de l'homme aux champs électromagnétiques entre 3 kHz et 300 GHz.

Note:
Les directives de la CIPRNI et de l'IEEE sont analogues, s'appuient sur des faits scientifiques et sont acceptées dans un grand nombre de pays du monde entier.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Directives et normes relatives aux champs électromagnétiques

Facteurs de sécurité

Les directives de la CIPRNI s'appuient sur divers mécanismes destinés à garantir que toutes les personnes sont protégées contre l'exposition aux champs électromagnétiques radiofréquences. L'un de ces mécanismes consiste à recourir à des facteurs de réduction, qui garantissent que les restrictions sont nettement inférieures au seuil à partir duquel des effets sanitaires négatifs peuvent se produire pour toutes les personnes. Un facteur de réduction de 50 a été utilisé pour le grand public, de sorte que l'exposition est trop faible pour provoquer une augmentation détectable de la température centrale du corps humain et que tous les groupes seraient protégés. Du fait des marges de sécurité importantes, une augmentation éventuelle de la température du corps est négligeable.

En ce qui concerne l'exposition professionnelle, les limites sont cinq fois plus élevées que celles applicables à la population générale. Les raisons pour lesquelles les limites d'exposition sont plus rigoureuses pour le grand public que pour les personnes exposées de par leur profession sont que le grand public comprend les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées et est formé d'individus d'états de santé divers ou vulnérables à la maladie. En outre, l'exposition peut être continue (24 heures) et ces personnes n'ont parfois pas conscience d'être exposées à des champs électromagnétiques.

La Recommandation UIT-T K.145 donne des indications sur l'évaluation et la gestion du respect des limites d'exposition aux champs électromagnétiques radiofréquence pour les personnes travaillant au niveau des sites et des installations de radiocommunication.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Directives et normes relatives aux champs électromagnétiques

Normes et lignes directrices de l'UIT

 Normes et lignes directrices de l'UIT

 Recommandation UIT-T K.52 – "Lignes directrices relatives aux valeurs limites d'exposition des personnes aux champs électromagnétiques"
Les modifications et les logiciels correspondants sont accessibles ici.

 Recommandation UIT-T K.61 – "Directives pour la mesure et la prédiction numérique des champs électromagnétiques pour l'observation des limites d'exposition humaines aux rayonnements par les installations de télécommunication"

 Recommandation UIT-T K.70 – "Techniques de limitation de l'exposition des personnes aux champs électromagnétiques au voisinage de stations de radiocommunication"
Les modifications et les logiciels correspondants sont accessibles ici.

Le logiciel d'évaluation du niveau des champs électromagnétiques est une application logicielle qui met en œuvre la méthode décrite dans la Recommandation UIT-T K.70 pour calculer le niveau d'exposition cumulé aux fréquences radioélectriques à proximité des antennes d'émission.

 Recommandation UIT-T K.83 – "Surveillance des niveaux des champs électromagnétiques"
Pour les Errata concernant cette Recommandation, voir l'adresse.

 Recommandation UIT-T K.90 – "Techniques d'évaluation et méthodes de travail à utiliser pour respecter les limites d'exposition du personnel des opérateurs de réseau aux champs électromagnétiques à la fréquence du secteur"

Les logiciels correspondants sont accessibles ici.

 Recommandation UIT-T K.91 – "Guide d'évaluation et de surveillance de l'exposition des personnes aux champs électromagnétiques radioélectriques"

Recommandation UIT-T K.100 – Mesure des champs électromagnétiques radiofréquence pour déterminer si les limites d'exposition des personnes sont respectées lorsqu'une station de base est mise en service

Recommandation UIT-T K.113 – Établissement de cartes d'intensité du champ électromagnétique radiofréquence

Recommandation UIT-T K.121 – Orientations en matière de gestion de l'environnement pour respecter les limites des champs électromagnétiques radioélectriques applicables aux stations de base de radiocommunication

Recommandation UIT-T K.122 – Niveaux d'exposition à proximité immédiate des antennes de radiocommunication

Recommandation UIT-T K.145 – Évaluation et gestion du respect des limites d'exposition aux champs électromagnétiques radiofréquence pour les personnes travaillant au niveau des sites et des installations de radiocommunication

Les logiciels correspondants sont accessibles ici.

 Recommandation UIT-R BS.1698 – "Évaluation des champs provenant des systèmes d'émission de radiodiffusion par voie hertzienne de Terre fonctionnant dans n'importe quelle bande de fréquences pour estimer l'effet de l'exposition aux rayonnements non ionisants"

 Rapport sur la Question 23/1 de l'UIT-D – "Stratégies et politiques concernant l'exposition des personnes aux champs électromagnétiques"

 Manuel de l'UIT-R – "Contrôle du spectre"

Supplément 4 aux Recommandations UIT-T de la série K – Considérations relatives aux champs électromagnétiques dans les villes intelligentes et durables

Supplément 9 aux Recommandations UIT-T de la série K – Technologie 5G et exposition des personnes aux champs électromagnétiques radiofréquences

Supplément 13 aux Recommandations UIT-T de la série K – Niveaux d'exposition aux champs électromagnétiques radiofréquences (RF EMF) des utilisateurs des dispositifs mobiles et portables dans différentes conditions d'utilisation

Supplément 14 aux Recommandations UIT-T de la série K – Incidence des limites d'exposition aux champs électromagnétiques radiofréquences (RF-EMF) plus strictes que celles établies dans les directives de la CIPRNI ou de l'IEEE sur le déploiement des réseaux mobiles 4G et 5G

Supplément 16 aux Recommandations UIT-T de la série K – Évaluations de la conformité des réseaux sans fil 5G en termes d'exposition aux champs électromagnétiques

Supplément 19 aux Recommandations UIT-T de la série K – Intensité des champs électromagnétiques à l'intérieur des rames de métro

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Directives et normes relatives aux champs électromagnétiques

Normes de la CEI

Les normes de la CEI sont élaborées par la Commission électrotechnique internationale. La CEI est une organisation intergouvernementale sans but lucratif créée en 1906. Ses membres sont des comités nationaux, qui désignent des experts et des délégués issus du secteur privé, d'organismes gouvernementaux, d'associations et des milieux universitaires, pour participer aux travaux techniques et aux travaux d'évaluation de la conformité de la CEI.

Le comité technique TC106 de la CEI est chargé d'élaborer des normes internationales relatives aux méthodes de mesure et de calcul permettant d'évaluer l'exposition du corps humain aux champs électriques, magnétiques et électromagnétiques.

On trouvera une liste des normes pertinentes de la CEI sur le site web du TC106 de la CEI.

Note: La CEI et la CIPRNI se sont mises d'accord sur un partage des responsabilités en ce qui concerne les normes relatives aux champs électromagnétiques. Les lignes directrices relatives aux limites d'exposition aux champs électromagnétiques sont élaborées par la CEI, tandis que les normes relatives à l'évaluation de l'exposition aux champs électromagnétiques sont établies par la CIPRNI.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Directives et normes relatives aux champs électromagnétiques

Normes de l'IEEE

L'IEEE établit elle aussi des normes relatives à l'évaluation de la conformité pour les champs électromagnétiques dans la gamme de fréquences comprise entre 3 kHz et 300 GHz. Les normes pertinentes de l'IEEE relatives aux champs électromagnétiques sont accessibles sur le site web de l'IEEE sous la rubrique "EMF", dans l'encadré "Recherche" figurant sur ce site.

La CEI et l'IEEE se sont également mises d'accord sur une répartition des responsabilités dans ce domaine. Selon l'accord double logo CEI/IEEE, les normes relatives à l'évaluation de la conformité pour l'exposition aux champs électromagnétiques qui seront élaborées par la CEI porteront également à terme le logo IEEE et deviendront des normes de l'IEEE.

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Téléphones mobiles et champs électromagnétiques: questions fréquemment posées

Téléphones mobiles et champs électromagnétiques: questions fréquemment posées

 Quels sont les risques sanitaires associés aux téléphones mobiles et à leurs stations de base?

 Les téléphones mobiles émettent-ils des rayonnements?

 Quelle est la puissance émise par un téléphone mobile?

 Fonctionnement de la commande de puissance adaptative

 Les champs électromagnétiques produits par un téléphone mobile sont-ils variables?

 Quels sont les niveaux d'exposition associés aux téléphones mobiles?

 Quelle est généralement la puissance d'un téléphone mobile?

 Comment réduire les niveaux d'exposition de mon mobile?

 Les étuis de protection des téléphones mobiles réduisent-ils l'exposition?

 Les champs électromagnétiques émis par un téléphone mobile sont-ils moindres lorsque celui-ci est situé à proximité d'une station de base?

 Les téléphones mobiles produisent-ils moins de champs électromagnétiques lorsque le signal affiche les pleines barres?

 L'envoi de textos entraîne-t-il une exposition plus faible qu'un appel téléphonique?

 L'utilisation de téléphones mobiles lors de déplacements à grande vitesse présente-t-elle des risques élevés d'exposition aux champs électromagnétiques?

 Est-il plus sûr d'utiliser un téléphone mobile dans sa voiture ou à la maison au motif que ceux-ci font obstacle aux rayonnements?

 Les enfants sont-ils plus vulnérables que les adultes aux champs électromagnétiques émis par les téléphones mobiles?
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Téléphones mobiles et champs électromagnétiques: questions fréquemment posées

Stations de base et champs électromagnétiques: questions fréquemment posées

 Quels sont les niveaux des champs électromagnétiques à proximité des stations de base?

 Vivre près d'une station de base ou implanter des stations de base à proximité d'écoles est-il sans risque?

 Une augmentation du nombre de stations de base a-t-elle pour effet de réduire les champs électromagnétiques?

 L'implantation de stations de base dans des hôpitaux est-elle sans risque?

 Existe-t-il une zone à accès restreint en face des antennes de stations de base?
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Téléphones mobiles et champs électromagnétiques: questions fréquemment posées

Normes relatives aux champs électromagnétiques – Questions fréquemment posées

 Qui fixe les limites et les normes relatives à l'exposition des personnes aux champs électromagnétiques?

 Les limites relatives à l'exposition des personnes prévoient-elles une marge de sécurité?

 Les enfants et les femmes enceintes sont-ils protégés par les normes de sécurité?

 Les personnes portant des implants électroniques sont-elles protégées par les normes de sécurité?
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Téléphones mobiles et champs électromagnétiques: questions fréquemment posées

Idées reçues sur les champs électromagnétiques – Questions fréquemment posées

 Un téléphone mobile peut-il cuire un œuf ou du maïs pour faire du pop-corn?

 La puissance de sortie d'un téléphone mobile est-elle suffisante pour provoquer un échauffement du cerveau?

 Un téléphone mobile peut-il attirer la foudre pendant un orage?

 Un téléphone mobile peut-il provoquer une explosion dans une station-service?
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Ressources de l'UIT sur les champs électromagnétiques

Ressources de l'UIT sur les champs électromagnétiques

Dans le cadre de son mandat, UIT mène diverses activités concernant l'exposition des personnes aux champs électromagnétiques.

Activités de l'UIT-T sur l'exposition des personnes aux champs électromagnétiques
 
 Dépliant UIT-T sur les champs électromagnétiques – Exposition des personnes aux champs électromagnétiques
 
Évaluation du niveau des champs électromagnétiques – UIT-T
 
Recommandations de l'UIT-T relatives aux champs électromagnétiques
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Ressources additionnelles

Ressources de l'OMS

Page d'accueil de l'OMS sur les champs électromagnétiques
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Ressources additionnelles

Ressources de la CIPRNI

Site web de la CIPRNI
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Ressources additionnelles

Ressources publiques nationales

Agence australienne de radioprotection et de sûreté nucléaire (ARPANSA)
Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Ressources additionnelles

Organisations non gouvernementales

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Ressources additionnelles

Ressources générales

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


À propos de ce guide sur les champs électromagnétiques et la santé

À propos de ce Guide sur les champs électromagnétiques et la santé des personnes

L'Union internationale des télécommunications (UIT) est l'institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l'information et de la communication – TIC.

Ce Guide a été élaboré par l'UIT avec le concours des membres de l'Union, qui comprennent des gouvernements, des entités du secteur privé et des établissements universitaires.

Ce Guide sera périodiquement mis à jour en fonction des nouveaux renseignements ou des nouveaux travaux de recherche qui seront mis à disposition par l'UIT et l'OMS.

Pour tout complément d'information, veuillez contacter la Commission d'études 5 de l'UIT-T. (tsbsg5@itu.int).

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT


Bibliographie

Bibliographie

Union internationale des télécommunications: http://www.itu.int

Organisation mondiale de la santé: http://www.who.int

EMF expliqué: http://www.emfexplained.info

Mobile Manufacturers Forum: http://www.sartick.com/

Association GSM: http://www.gsma.com/health

Australian Mobile Telecommunications Association: http://www.amta.org.au/

Guide EMF UIT - version 1.1

Guide EMF UIT